Articles

Saison 2, jour 7 autour de Saint-Lunaire

Image
Dimanche 20 septembre Ce dimanche ne fut pas consacré à la marche sur le chemin côtier puisque comme je le mentionnais précédemment j'avais renoncé à la dernière étape. Josiane et Thé me proposèrent une visite à bicyclette des alentours de St Lunaire. J'acceptai volontiers d'autant plus que les engins à deux roues étaient munis d'une assistance électrique ; Le luxe. L'autre raison était que je bannissais pour une journée la marche et cette satanée phlyctène qui me faisait toujours des misères atténuées cependant par le port d'une paire de baskets légères qui ne m'enserraient pas le haut du talon. Je ne vais pas décrire ici cette virée vélocipédique si ce n'est pour situer l'endroit où j'ai photographiéles groupes folkloriques bretons. Alors que nous étions sur le chemin du retour pour aller déjeuner, nous vîmes à l'office du tourisme de Lancieux qu'une course cycliste était organisée à Ploubalay avec une animation folklorique. Nous nous y s…

Saison 2, jour 6, de Saint-Malo à Saint-Lunaire

Image
Saison 2, jour 6 de Saint-Malo à St-Lunaire
Samedi 19 septembre En ce samedi matin, il faisait beau temps bien que le ciel fut envahi par une armée de nuages. Un peu frais mais beau. J'appréciais le panorama sur la mer et les îles en longeant la Grande Plage pour me rendre à l'embarcadère du bus de mer. Ce serait une courte étape jusqu'à Saint-Lunaire, 12-13 kilomètres. L'arrière du pied était très sensible à chacun de mes premiers pas sur le trottoir au large pavés de granit bleu extrait du Mesnil Roc'h.

J'appréhendais que le déroulement de cette étape ne fut perturbée par cette brûlure que je maudissais. Je m'arrêtai pour modifier le serrage de la chaussure. Dans un premier temps le but était de me rendre à la gare maritime. J'aviserai ensuite. L'inquiétude était contrecarrée par l'ambiance estivale de la journée qui garderait le même visage jusqu'au soir. J'embarquai sur le taxi fluvial pour une courte et paisible traversée. La vue sur l…

Saison 2, jour 5 de La Guimorais à Saint-Malo

Image
Vendredi 18 septembre La journée commença sous une atmosphère maussade. Je me réveillai sans grand entrain et pris un spartiate petit-déjeuner que je préparai dans le bungalow : café soluble, pain de la veille sans beurre et quelques biscuits. Non, ce qui me turlupinais c'est que dès les premiers pas au réveil, ma satanée ampoule fut douloureuse. Je me consolai en pensant que l'étape serait courte sauf qu'il fallait bien mettre un pied devant l'autre. Je quittai le camping. A l'abord du hameau de La Guimorais il faut traverser une sorte de anse tout en longueur, estuaire d'une petite rivière. J'étais sensé la traverser par une digue affaissée mais praticable à marée basse, ce qui était le cas ce matin-là. Mais faute d'indication précise j'ai longé le lit du ria pour le traversée sur une autre digue en amont, perdant ainsi une bonne 1/2 heure ce qui me frustra, non parce que j'avais marché plus (quoique) mais parce que je n'avais pas su suivre…

Saison 2, jour 4, Cancale à la Guimorais

Image
Jeudi 17 septembre
La pluie et le vent avaient imposé leur loi durant la nuit, mais au matin leur ardeur s'était atténuée. Les nuages restaient présents, mais ils présentaient une apparence moins uniforme. Ce n'était pas le grand beau temps toutefois je pouvais espérer marcher sous de bonnes conditions. Le matin après le petit déjeuner je fis quelques courses à la supérette du centre. Quelques temps plus tard, alors que, chargé du sac à dos et revêtu prudemment du poncho, je faisais mes adieux à mes hôtes, une violente averse secoua Cancale. Prudemment je retardai mon départ, attendant que les éléments se calmassent. Ils s'apaisèrent assez rapidement et de la même manière je pris le départ sous un ciel incertain. J'abordai vite le GR34 éloigné seulement de quelques dizaines de mètres de la maison. Le chemin étroit et accidenté qui furetait entre les habitations et la rive en corniche gardait les traces de la pluie tombée en abondance. Une brève averse survint mais fut pre…

Saison 2, jour 3 de Hirel/Le-Bout-de-la-Ville à Cancale

Image
AVERTISSEMENT : Les résumés des journées qui suivent n'ont pas été rédigés durant mon périple, faute de temps, par manque de motivation et aussi parce que lors de certaines étapes j'ai eu le privilège d'être hébergé par de bons samaritains qui m'ont ouvert leur porte et leur maison, ce dont je les en remercie chaleureusement. C'est pourquoi les récits pourront parfois manquer de précision. Je me base sur ma mémoire et les photographies. Par ailleurs, l'intérêt de ce type d'exercice repose aussi sur la spontanéité de l'écriture quand l'effort est encore proche. Alors il se peut que ces chapitres soient brefs. Restent les photographies qui parlent d'elles-même tout au moins pour la description des paysages que j'ai traversés.

Mercredi 13 septembre
A 8h00 la propriétaire était présente pour me préparer le breakfast pendant lequel elle me tint compagnie. Dehors la grisaille envahissait le lotissement et les présages météorologiques n'étaient gu…

Saison 2, Jour 2, de Saint-Marcan à Le-Bout-de-la-Ville

Image
Mardi 12 septembre 2017
La journée débuta par un petit déjeuner groupé dans la salle à manger. Toutes les chambres de la maison étant occupées nous fûmes nombreux autour de la table pour un breakfast très copieux avec un grand choix de mets. Je repris la route sous le soleil matinal. Le début du parcours se passa sous les meilleurs auspices sous un temps idéal. Je le conçois, mes interventions météorologiques sont nombreuses, mais je tiens à préciser que l'apparence du temps pour un marcheur de longue haleine est primordial. Du soleil ou de la pluie dépend sonétat d'esprit et sa bonne humeur. Ainsi en ce matin du 12 septembre, le temps était favorable et mon jovial caractère pouvait librement s'exprimer. Voilà, c'est dit et je note qu'il valait mieux pour celles et ceux qui me lisent à l'instant que je fasses cette aparté sous un ciel serein.

J'abordai la Vallée du Riskop. Tracé sur un sol schisteux le sentier borde et traverse plusieurs fois ce petit cours …